AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ouvert Depuis Août 2011 - Forum RPG YAOI - NC18

 :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jay Kargan [Fini]

avatar





Invité
Invité
Sam 11 Aoû - 12:31
Prénom : Jay Kargan
Fils de : Sybille
Âge : 22 ans
Appartenance : Tribut de l'eau
Métier/Occupation : Ancien esclave / Fabrique des bijoux en récupérant du métal

Physiquement ? 1m80 / 75 klg. Jay Kargan est bien proportionné. Un visage fin sous des yeux étrangement bleu très clair, presque translucides aux reflets lunaires indiquent son appartenance au peuple de l'eau. Ses cheveux ébène sont souvent en bataille, quelque peu longs pour un garçon. Ancien esclave, il porte encore les marques du fouet sur son dos. il ne sourit jamais et sa pâleur n'est dût qu'au nombreuses heures à sonder le fond des Oasis du nord pour récolter les rares vestiges de métaux dont il se sert pour fabriquer des bijoux. Il en porte souvent sur lui, bagues, colliers, anneaux d'oreilles. Ce n'est pas pour l’esthétique, ce n'est que pour les vendre. Il essaye de gagner sa vie comme il le peut dans ce désert. Sa taille fine n'en dénote pas moins une musculature sèche, noueuse. Sa peau est douce comme l'eau et sa tristesse apparente ressemble à la course d'une rivière.

Psychologiquement ? Jay Kargan est très calme, cela en est presque agaçant. Surtout quand il vous regarde sans osciller un cil, sans sourire, stoïque et froid. Il n'en est rien, il se préserve, se protège et reste sur ses gardes de cette façon si singulière. Son ancienne vie d'esclave n'a pas fait que marquer son corps. Tout son être a été enfermé dans un bloc de marbre totalement hermétique. De nature sociable, il reste cependant quelqu'un qui ne se soucis guère d'approcher ou non le premier. N'attendez pas de lui qu'il vous adresse la parole ou se lie d'amitié, il en est incapable de par sa nature méfiante. Il laisse cependant de rares personnes l'approcher assez, avec du temps, beaucoup de temps. Il vous faudra faire preuve de patience et de douceur pour qu'il vous ouvre une place dans son monde.

Son histoire :

~ La naissance lunaire ~

Les rayons de la lune caressaient doucement le lac le plus au nord-est de Kadim, une légère ombre marchait le long, se tenant le ventre arrondi de ses huit mois et demi. Sybille se savait prête à enfanter, elle glissait lentement dans les eaux tiédies, relevant sa robe et s'allongeait en serrant les dents. Prise entre les contractions douloureuses et le bien être de l'eau, elle entamait un chant entre ses cris. Poussant lentement sous les appels de l'enfant qui demandait à naître, elle maintenait une main sur son ventre, l'autre s'accrochant désespérément aux rares roseaux qui entouraient le lac. La lune était basse, ronde et brillante en cette nuit, ses reflets scintillants sur la nappe noire d'eau, éclairant tout juste Sybille dont les plaintes s'accentuaient. Ses deux sœurs inquiètes la rejoignirent le souffle court dans une marche précipitée en l'entendant ainsi souffrir.

"- Sybille !!! Tu aurais dût nous appeler ! " Criait l'une.

"- Le travail a déjà commencé ... Vite !!! " S’exclamait l'autre, tout aussi paniquée en tirant le bras de de sa cadette.

Sybille les regardait avec un calme incroyable, la sueur marquant son front, souriante et même à cet instant, elle les rassurait entre deux contractions.


"- N'est-ce pas une belle nuit pour donner vie à mon enfant ? ... haaaaa...."

Le visage de Sybille se marquait de la douleur de la délivrance. Le cri de la mère fit vite place aux cris d'un enfant. Les deux sœurs se précipitaient dans l'eau, l'une soutenant Sybille, l'autre tenant le bébé qui poussait ses premiers timbres de voix. L'enfant fut posé sur le torse de Sybille. Elle passait sa main sur la petite crête de cheveux aussi noir que le jais et les petits yeux aux reflets de lune la regardait pour le première fois en venant téter son sein. Elle savait par l'expression de ce regard au combien l'enfant appartenait à l'eau. Elle lui souriait encore quand ses sœurs l'aidèrent à sortir enfin du lac ou elle l'avait mis au monde.


"- Tu crois qu'il est aveugle ? Ses yeux sont si étranges..." Demandait la cadette.

" - Tu comptes l'appeler comment ?" Demandait la suivante.

" - Jay en l'honneur de son père, Kargan en l'honneur de son peuple et non, il voit très bien..."Rétorquait Sybille, épuisée en serrant ce paquet comme un petit trésor.

Emportant avec elle dans une marche hésitante, Sybille rentrait avec ses sœurs et son enfant dans la bâtisse familiale. Ce n'est que quelques jours plus tard, prise de la fièvre de l'enfantement, que la mère rendit son dernier souffle, laissant ainsi l'enfant aux bons soins de ses sœurs. Comme si sa seule tâche avait été de faire naître Jay Kargan et qu'une fois son rôle accompli, elle s’éteignait comme la lumière d'une flamme de bougie fragile.


~ La vie d'esclave ~

Les seize années passèrent bien trop vite, entourées des deux sœurs de Sybille qui avaient déjà bien à faire avec leurs propres enfants. Au point que Jay Kargan était souvent seul. Il ne s'en plaignait pas, parlait peu, et passait le plus clair de son temps à sonder les lacs. La jour était venu qu'il quitte la bâtisse sécurisante pour affronter le monde, le désert et la foule. Habille de ses mains, il récupérait les petits métaux et s'asseyait en tailleur sur le sable, à l'ombre des roseaux, les cheveux humides et fabriquait ses bijoux en sifflotant. Il était déjà un beau jeune homme, taillé pour la nage et l'eau sa meilleur amie. Un beau matin, après une récolte fructueuse, il s'aventurait dans les ruelles de Kadim dans l'espoir d'y vendre ses ouvrages. Rien n'avait pu le préparer à cette rencontre funeste. Le souk et son marché aux esclaves, Il fût enlevé par un groupe de marchants peu honnêtes et vendu à un vieillard tout aussi avide et cruel.

" - Toi ! Quel est ton nom ?" Demandait le vieux sur un ton autoritaire.

" - Jay ... Kargan .. " Répondait Jay, la voix tremblante

" - Un fils de l'eau ... C'est parfait ! Tu vas me trouver les plus brillants au fond des lacs, petit, et les pierres qui rendent les hommes riches..."

Le vieil Homme gloussait en serrant dans ses mains le fouet qui allait servir mainte fois à faire obéir le jeune Jay Kargan. C'est durant cinq longues années que le jeune homme eut à subir les foudres du vieillard, contraint de chercher encore plus profondément les richesses des lacs sous les coups, la famine et l'amertume de l'esclavage. Ce n'est que sur son lit de mort, après avoir amasser que peu de fortune, que l'homme rendit sa liberté à Jay Kargan.

~ La marche solitaire ~

Jay Kargan n'avait que vingt et un ans, marqué à vie par cette dure servitude. Sans demander son reste, il errait dans Kadim puis finissait par parcourir le désert, les lacs, longeant les côtes océaniques, toujours très proche de l'eau. Sa marche durait un an, pendant laquelle il se nourrissait de poisson, évitant tout contacte avec le monde, s'isolant peu à peu des villes sans jamais vraiment s'en éloigner. Il n'avait nul part où aller et vendait ses rares bijoux au souk de Kadim. Cela lui était largement suffisant pour survivre. Il dormait à la belle étoile, regardant la lune comme une familière, une confidente de ses pensées. Le corps toujours prisonnier entre l'eau et la terre, il reste singulièrement humide, la main ouverte vers cette lune en contemplant les rayons qui ont bercé sa venu au monde. Il murmurait souvent à celle-ci, les pieds dans l'eau.

"- Astre de nuit ... Pourquoi suis-je né en ce monde ? "

Il n'en attendait aucune réponse, juste le souffle du vent des sables, l’apaisement de la lumière et le bruit des vagues lentes à ses oreilles.

Si vous le cherchez, voyageurs, vous le trouverez, allongé près des lacs, éclairé par la lune, à l'abri des roseaux ou au souk, à vendre ses babioles en silence.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur




Le Djinn
Maître du Jeu
Dim 12 Aoû - 15:41
Bonjour et bienvenue ^^
Je vais emprunter une méthode de modération a quelqu'un qui se reconnaîtra si elle tombe dessus, j'espère qu'on ne m'en voudra pas u_u.

Prénom : C'est un prénom composé qu'il porte ? Si oui, ça marche. Sinon, je rappelle qu'il n'y a pas de patronymes à Badiya donc il faudra le modifier.


Physiquement ?
  • Je ne vois pas bien le rapport entre la couleur de ses yeux et son appartenance à la tribu de l'Eau... Il faudrait donc peut-être reformuler la description de ses yeux.
  • La pâleur de sa peau due au fait de sonder les oasis... Pareil, je ne vois pas le rapport. Je ne vois pas bien ce que tu entends par sonder en fait, les oasis étant des trous d'eau plus ou moins grands entourés de végétation. Tu veux dire qu'il fait de la plongée ? Mais même dans ce cas, il ne reste sans doute pas assez souvent dans l'eau pour que ça explique son teint pâle. Et je rapelle que l'eau n'arrête pas les UV x) Bien au contraire, elle les reflète en partie donc rester près de l'eau souvent implique d'y être plus exposé.


Psychologiquement ?
  • "De nature sociable [...] il laisse peu de gens l'approcher." Ca ne serait pas un peu... totalement contradictoire ?
  • Le verbe Osciller est mal utilisé. Il signifie se balancer.
  • Apparemment tu parle beaucoup de ce qu'une personne extérieure voit de lui mais tu ne parle pas beaucoup de sa vraie psychologie. Le "il n'en est rien" laisse penser que son apparence froide et fermée n'est qu'une carapace. C'est d'ailleurs précisément ce qui est dit mais alors, que se cache-t-il sous la carapace ?


Son histoire :

Alors là, il y a plusieurs soucis...

  • Sa naissance : il est bien précisé dans le contexte que TOUS les enfants de Badiya naissent dans les Palais, de l'Est ou de l'Ouest. Et que sauf solide justification, il ne peut y avoir dérogation. Et bien, je ne vois ici aucune explication à ce qu'il naisse dans un lac au nord ouest de Kadim. Que font sa mère et les soeurs de celle-ci hors d'un palais ? Et pourquoi Kadim, qui est la ville poubelle par excellence ?
  • Le nom Kargan en l'honneur de son peuple ? Il faudrait détailler un peu parce qu'il n'est fait aucune mention de ça dans le contexte. Je rappelle que les tribus et les palais sont totalement indépendants les uns des autres. La tribu de l'Eau par exemple, est constituée d'anciens esclaves accueillis par le chef, Okalani. A aucun moment dans ton histoire Jay Kargan ne rencontre Okalani donc comment intègre-t-il la tribu ? Quelle place occupe-t-il en son sein ?
  • Les pièces de métal trouvées au fond des oasis... mouais, je suis sceptique qu'il y en ai tant que ça que ça lui permette de vivre... Et pourquoi en fait-il le commerce à Kadim ? Ce n'est qu'une ville de vendeur d'esclaves et de dresseurs de gladiateurs...
  • Bon, je passe sur les pierres précieuses ramassées au fond des lacs pour le vieux... La encore le suis sceptique.


Bon, pour la fin de l'histoire je n'ai pas de remarque particulière à faire mais je peux te suggérer d'y faire intervenir la rencontre avec Okalani ou une façon quelconque dont tu serais entré dans la tribu, en tant qu'ancien esclave.

Voilà. Ca fait beaucoup de choses qui ne vont pas avec le contexte, que je t'invite à relire intégralement (pas seulement le contexte général mais aussi les détails sur les tribus, les palais et les villes). Tu comprendra qu'en l'état, je ne peux pas valider ta fiche. Si tu as des questions, n'hésite pas à me MP ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur




Le Djinn
Maître du Jeu
Mar 18 Sep - 12:12
Un mois sans connexion ni nouvelles depuis la modération de la fiche, compte supprimé.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badiya :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages-
Sauter vers: