Ouvert Depuis Août 2011 - RPG YAOI - NC18
PAS DE PANIQUE, ZADISTE S'AMUSE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Keiran - Clan de l'Eau : Guérisseur

avatar





Invité
Invité
Dim 7 Juin 2015 - 8:37


KEIRAN


Fils de : Djamala
Âge : 25 ans..
Appartenance : Clan de l'Eau.
Métier/Occupation : Guérisseur.
Avatar :
Rang souhaité : Guérisseur du clan de l'Eau.

LE PHYSIQUE


Keiran est élancé, fin, à la limite de la maigreur. Ce n’est pas de son fait réellement. Il n’a jamais été un grand mangeur et la nourriture est pour lui une substance pour survivre et non un plaisir. En partant de là, sa silhouette devient atypique en comparaison de ce qu’on attend d’un homme. On attend qu’il soit musclé, viril, fort… Chez Keiran, il n’a de force essentiellement sa pensée. Pour ce qui est de la force physique, on peut dire qu’il sait se défendre en esquivant et en utilisant sa tête plutôt que le reste. Jusqu’à maintenant, ça lui a pas mal servi. Quelques cicatrices, restes de punitions au palais de l’Est pour avoir tenté de faire le malin ou tout simplement avoir tenté d’être lui.
Son visage est en harmonie avec le reste de son corps : fin, sans réels traits masculins si ce n’est sa pomme d’Adam qui le trahi et un regard qui n’a rien de féminin. Il porte les cheveux mi- longs, châtain clairs, qu’il ne cherche pas à attacher, sauf en cas de très fortes chaleurs. Ses yeux sont en amande, d’une couleur brun-miel, qui peuvent se montrer aussi durs que la pierre ou doux comme le miel selon ses émotions.
Il porte un médaillon qu’il refuse de quitter. Sa mère le lui a offert avant qu’il ne quitte le palais, lui faisant promettre de rester en vie. C’est un médaillon plat, sans aucune inscription dessus. Sa signification est connue de sa mère et de lui seuls.

LE CARACTÈRE


Keiran n’est pas celui qui cherche le premier la confrontation. Par contre, il ne la fuit pas pour autant si il y a besoin. Il a tendance à ne pas se prononcer quand il peut l’éviter et est du genre à faire beaucoup de concessions, quitte à réfréner son caractère, pour éviter de se mettre en avant ou de vexer quelqu’un. C’est un jeune homme qui s’oublie facilement, plaçant les autres avant lui.

Pourtant, ce n’est pas pour autant quelqu’un de fade ou sans caractère. Il suffit de le voir faire lorsqu’il parle du métier qu’il pratique. Il aime aider les autres, les conseiller, les soigner. Il prend le temps de faire correctement ce qu’on attend de lui et chaque échec est pour lui un échec personnel, même si c’est le hasard et la nature qui en sont les principaux responsables.

Vous l’aurez compris, il fait preuve d’empathie et de compassion. Mais ce n’est pas non plus Gandhi ! ce n’est pas un meneur dans l’âme et même si ses pensées sont la plupart du temps tournées vers ce qu’il y a de bon chez l’Homme, il ne les exprime pas facilement pour éviter qu’on le prenne pour souffre-douleur. Il se sait un peu naïf par moment concernant la nature humain, mais il aime à croire encore que la paix est possible et que l’Homme a un avenir serein et non empreint de guerres, de morts et de sang. Il n’est pas du genre à s’énerver rapidement mais comme tout le monde, ça lui arrive.
Lorsque c’est le cas, vous pouvez être sûr que vous avez dépassé le point de non-retour. Et là, vous découvrirez un Keiran rancunier et buté, qui ne se gênera pas pour vous dire ce qu’il pense, sans souffrir de vous blesser ou non. C’est qu’il peut avoir un sale caractère le gamin !

Si c’est la première fois que vous lui parlez, vous verrez en lui un homme patient et à l’écoute, prêt à vous aider au besoin. Il peut vous parler de tout, de vous et évitera avec adresse toutes questions qui le concerne, laissant son passé et ses sentiments préservés et secrets.

Bien entendu, il n’a pas que des bons côtés, il a beau être généreux, du moins, avec ses gestes et ses actions, il est assez radin. Enfin… pas radin dans le sens, je ne donne rien. On dira plutôt qu’il est du genre très économe ! Il a de l’argent de côté et à beaucoup de mal à le dépenser, ayant toujours peur de manquer un jour ou l’autre. C’est un anxieux de l’avenir, de SON avenir. Il croit en l’Homme mais pas en lui, doutant qu’il arrivera à survire en dépassant l’âge des 30 ans. Allez savoir d’où lui vient son manque de confiance en lui… ? Attention, on parle bien d’un manque de confiance en lui, pas en ses compétences, qu’il sait maîtriser rapidement. Ce qui peut être assez surprenant quand on voit les deux facettes de lui.

L'HISTOIRE


Comme tout le monde, il est né dans un palais. Le palais de l’Est. Celui qui ‘fabrique’ des hommes, des vrais ! Qui veut faire des guerriers, des résistants, des durs ! Keiran a du bien les décevoir de ce côté-là. Dès la naissance, il n’était pas vraiment dans le moule. Né avec presque deux mois d’avance, on s’attendait à ce qu’il ne survive pas. La médecine actuelle ne pouvait rien faire pour lui, si ce n’était de tenter de maintenir sa température et de tenter de le nourrir. Et allez savoir pourquoi, ce petit bébé à qui on aurait rien parié sur sa survie, réussi à vivre. Chétif et frêle, il s’accrochait. Pendant très longtemps, il donna l’impression qu’à peine on le touchait et il se briserait.

Les premières années de sa vie furent donc assez incertaines. Il ne donnait pas l’impression de pouvoir s’adapter. Une fois jeté hors du palais, il était presque sûr qu’il ne tiendrait pas. Certains pensaient même qu’il aurait mieux valu qu’il ne s’accroche pas autant à la vie. Mais bon, c’est quelque chose qu’on ne maitrise pas complètement, si ?
Keiran est le fils de Djamala. Une femme brune aux yeux verts. Elle est tout aussi d’apparence fragile que son fils mais possède un caractère bien trempée et n’est pas du genre à se laisser compter. Cela lui a valu pas mal de soucis avec les hommes qui considéraient qu’elle n’avait rien à dire. Cependant, elle était belle et c’était sa chance de ne pas être complètement maltraitée, à la différence de certaines de ses amies qui n’avaient pas cette chance. Keiran a hérité d’une partie de son caractère, du moins, pour celui de se battre pour sa survie.

Lors des instructions, il fut souvent pris pour tête de turc. Quel exemple parfait qu’il ne fallait pas suivre : il avait du mal à soulever les épées, à se battre, à esquiver. Les autres garçons le voyaient déjà mort, à peine un pas hors du palais. Pourtant, ce n’était pas comme si Keiran n’avait jamais fait d’efforts pour changer sa condition. Mais son corps était ce qu’il était et il avait beau réussir à prendre quelques muscles, il restait toujours aussi peu doué pour tout le reste. Il s’intéressait surtout à l’apprentissage de la lecture, de l’écriture, de la connaissance dans la médecine. Bref, tout ce qu’on considérait comme pratiquement inutile dans la vie à Badiya.
Les années passantes, il évitait dès qu’il le pouvait les jeunes de son âge. Il restait à l’écart et les observait, se faisant sa propre éducation. Il prit l’habitude de jauger les gens à leurs réactions, leurs façon de parler, de bouger, de se battre. Il se trouvait assez doué à ce petit exercice.
Parfois, son regard s’accrochait à un jeune plus âgé que lui. Il s’appelait Scare. C’était peut-être sa présence, sa façon de regarder les gens, de le regarder. Il l’avait vu récolté des cicatrices et plusieurs fois, il avait tenté d’intervenir. Mais que pouvait-il faire ? A peine il s’approchait qu’on le remettait à sa place et qu’on lui proposait de se faire marquer de la même manière… Lorsqu’il quitta le palais, ce fut le seul dont il se souvint. Un homme qui allait survivre, il n’en doutait pas. Si il avait pu être comme lui…

Lorsqu’il quitta le palais, la première pensée pour Keiran était qu’il mettait un pied dans sa tombe. On lui avait tellement répété qu’il ne survivrait pas à l’extérieur…

Et ils n’avaient pas complètement tort. La première année pour Keiran fut des plus difficiles. Il traversa le désert et trouva la première ville. Kadim. C’est dire si le destin s’acharnait sur lui. Il découvrit les hommes vendus comme des esclaves et faillit se retrouver aux enchères, l’évitant au dernier moment grâce à l’intervention d’un homme. Sidarma. Son sauveur, son mentor.

En fait, l’homme se présenta comme le guérisseur du clan de l’Eau et était en mission pour le compte de son clan. Il était de passage pour rencontrer un marchand et lui acheter des ingrédients difficiles à trouver. Il prit Keiran sous sa protection pour lui faire quitter la ville sain et sauf et finalement, voyant le jeune homme complètement perdu, il le garda près de lui. Ce qui s’avéra pour Sidarma une très bonne stratégie par la suite. En effet, il découvrit chez Keiran une aptitude à apprendre rapidement et surtout, un intérêt pour son métier.
Lorsqu’ils rejoignirent le clan, il avait pris sa décision. Il demanda audience à Okalani, et demanda à intégrer Keiran dans le clan pour en faire son successeur.
Même si au départ, ce fut difficile, le chef accepta car il savait son guérisseur âgé.

Et Keiran dans tout ça ? Eh bien, il suivit un peu son destin et sembla accepter tout ça. Il se prit surtout d’affection pour Sidarma et le vit comme le père qu’il n’avait jamais eu. Le modèle qu’il n’avait jamais eu l’occasion d’observer. Il mit du temps à se faire intégrer dans le clan, surtout parce qu’il n’était pas du genre à s’intégrer facilement.
Mais ses aptitudes et sa patience, son calme, réussirent à montrer qui il était réellement et on commença à l’apprécier.

Le hasard fit qu’il prit ses fonctions de guérisseur bien plus tôt que prévu, en même temps que Kaipo qui reprenait le poste de chef. Sidarma avait attrapé une mauvaise toux et en quelques jours, passa l’arme à gauche.

Le voilà désormais, jeune guérisseur du clan de l’eau. Et si certains voient son âge comme une preuve d’ignorance, qu’ils se méfient de l’eau qui dort. Keiran possède la réputation d’un excellent guérisseur.

LE JOUEUR


Pseudo : Zizanie, enchantée : ) forum sympathique qui me fait de l’œil depuis un bon moment ! Il faut bien se lancer à l’eau maintenant !
Âge : 36 ans.
Comment avez-vous connu le forum : /
Votre présence sur le forum : /
Êtes-vous un DC : /
Un Commentaire : /
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur




Le Djinn
Maître du Jeu
Lun 8 Juin 2015 - 19:07



FICHE VALIDÉE


Bienvenue parmi nous et félicitations !
Votre fiche vient d'être validée !

Tout est parfait ! Tu as parfaitement compris le contexte et tu as même tenu compte du changement de chef de clan ! Tu es donc validé !
N'oublie pas de générer et remplir ta feuille de personnage via ton profil.

Bon jeu !


Nous vous souhaitons un bon jeu parmi nous et nous vous conseillons d'aller consulter les liens ci-dessous :

- Recenser votre avatar.
- Recenser vos DC.
- Consulter et Poster une demande de RP.
- Poster le parcours de votre personnage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badiya :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages-
Sauter vers: