Ouvert Depuis Août 2011 - RPG YAOI - NC18
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Edern - Une femme qu'on aime est toute une famille [en cours]

avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mar 2018 - 16:01


Edern


Fils de : Maïa
Âge :20 ans
Appartenance : Clan des Mers
Métier/Occupation : Prostitué
Avatar : Création Originale "Adaruto" par 2943
Rang souhaité : Prostitué

LE PHYSIQUE



Aux alentours d’Assima, 19 ans.

Un souffle marin lui fouettait le visage. Il inspirait l’air saturé d’iode. Les paupières closes, il songeait. Il songeait aux vagues qui heurtaient le bateau, le bois humide dont l’odeur lui assaillait les narines, les rires gras, la douce caresse maternelle. Un bruit de pas l’arrachait à ses réflexions. Les fantômes de son passé s’effacèrent pour laisser place à un homme à la stature massive, aux épaules carrées, à la barbe saillante. Edern fit volte-face avec une lenteur consternante. Un sourire en coin étirait ses lèvres, fendait sa joue gauche, lui donnant cet air prétentieux qui falsifiait souvent son visage. « - Vous êtes en retard, très cher.
- C’pas ton problème grogna son interlocuteur qui se rapprochait d’un pas décidé. » D’une ferme poigne, il enlaçait le jeune homme, sa main inquisitrice s’immisçant dans le pantalon de celui-ci. Sa bouche vint quérir la sienne, sa langue forçant la barrière de ses dents jusqu’à venir valser avec la sienne dans une sensuelle danse érotique. Edern fronça les sourcils et posa ses frêles doigts sur le torse massif pour s’extirper de la prise. « Tu as intérêt à te calmer. Je ne me prête pas à ce genre d’ébat en public. Vous ne savez dont pas vous retenir ? Vil barbare ! s’exclama-t-il, joueur, tout en s’essuyant les naïades du revers de la main. La salive du chaland avait perlé sur la pulpeuse chair dans l’ébat langoureux.
- Suis-moi alors mais, bouge-toi ! J’ai du travail.
- Oui, oui. » Il le suivait d’un pas léger, les pieds nus s’enfonçant dans le sable chaud, une cavalerie de frisson parcourant son échine jusqu’à hérisser les poils de sa nuque et animer sa peau de la chair volatile. Les deux hommes ne tardèrent pas à arriver aux abords d’Assima. Une immense bâtisse de béton se dressait entre plusieurs autres à la différence que celle-ci abritait des pièces parsemées de coussins épais. Le grand barbare vint s’étaler sur l’assortiment de traversins. « Dénude-toi… sensuellement ordonna-t-il d’une voix rauque, suave qui trahissait une certaine exaltation. »

Edern était vêtu d’une chlamyde bordeaux qui permettait d’entrevoir seulement ses clavicules prononcées et ses fins bras ainsi que d’un large pantalon en toile aux couleurs variées. De taille moyenne, il mesurait près d’un mètre soixante-dix, arborant une silhouette sèche, élancée, il était mince aux épaules carrées et au torse taillé en V. Amusé par la requête empreinte de désir, il lui imposa une certaine patience ; il épousa, de ses fins doigts, sa chevelure brune aux lueurs châtains au gré de la lumière, courte, les mèches en bataille qui parsemaient son front hasardeusement. Ses appendices glissèrent ensuite le long de son visage ovale puis sur ses lèvres fines, retroussées qui dévoilaient ses canines aiguisées, offrant des dents blanches. D’un regard de braise, il toisait son chaland, allongé lascivement alors qu’il commençait à titiller la protubérance qui déformait son pantalon. Il avait des pupilles d’un azur profond, dilatées à la moindre excitation, furtives, fébriles, toujours vigoureuses. Son nez était droit, ses oreilles petites et sa mâchoire carrée. Il avait des traits souvent durs mais, là, ils étaient joueurs, moqueurs. D’un déhanchement sensuel, il exposait ses fesses fermes, légèrement rebondies alors que son large pantalon de toile tombait lentement le long de ses cuisses.

Un caleçon en soie emprisonnait encore son entre-jambe. Il était dans les normes, un sexe mesurant seize centimètres pour quatre de large en érection. Au repos, il tressautait dans sa danse chancelante, se retournant pour lui présenter l’arrière de ses cuisses aux combiens fermes. Une fine pellicule de poils les recouvrait. S’en suivit sa chlamyde qu’il retroussa lascivement le long de son torse, dévoilant son dos musclé, sa peau laiteuse, lisse, adolescente, son corps où la graisse n’avait sa place. Les pupilles du barbare épousait chaque partie de ce corps offert, de ses pieds plutôt grands pour sa taille jusqu’à son front embusqué derrière sa toison. Il affectionnait le lacis de poils bruns qui liait son nombril à son pubis, élément exaltant, fétiche d’un homme aux paraphilies violentes. De nouveau face-à-lui, deux doigts glissés dans son caleçon, Edern le dévorait d’une œillade avide. « Alors… ? »

LE CARACTERE



- Un œil étranger dusse-t-il t’observer, que verrait-il ?
- Un homme bon, je l’espère. En vérité, il verrait très certainement quelqu’un d’impétueux, de narcissique aux mimiques hautaines gauches car, j’aime jouer ce personnage qui ne m’appartient pas. Ce personnage dont l’assurance est à son paroxysme tant il se pavane, le torse bombé, le regard scrutateur et le sourire orgueilleux. Un homme que je joue mais, qui n’est pas moi. Pourquoi jouer me direz-vous ? Pour que personne ne découvre que derrière cet aplomb indéfectible se cache un homme frêle, fébrile, intimidé à la moindre inquisition qui craint qu’on ne découvre ses plus noirs desseins, qui sont blanc d’ingénuité, de valeurs. L’aplomb, la persévérance, la détermination, sont mes seules armes dans cette société nouvelle régit pas l’esclavagisme féminin que je peine à défendre.
- Alors, tu es ce genre de type qui défend la veuve et l’orphelin, comme disait nos prédécesseurs ?
- Hahaha ! J’aimerai l’être ! J’aime à me dire que ma mère m’a donné la vie pour accomplir cette quête qu’est le sauvetage de la race féminine. Mon sens de la justice est aiguisé, même s’il m’arrive de voler, de blesser, de pécher par les vices afin d’atteindre mes objectifs. Je vis selon mon propre code moral qui n’appartient ni à mon clan, ni à une quelconque entité religieuse, ni à une société gâtée. Pour autant, je suis un homme loyal, fidèle, mon clan peut compter sur moi et, je pense être, sans vantardise, d’une nature dévouée. Malgré cela, mon côté taciturne et introverti, que je déguise derrières mes hautaines mimiques, fait de moi quelqu’un qu’on approche avec une certaine difficulté. Je figure comme froid, dur, dont il faut briser la carapace pour en découvrir les passions.
- Les passions ? Tu es amoureux haha ?
- Oh, non, l’amour m’étreint rarement car quand j’aime, j’aime ! Je suis jaloux, possessif, je donnerai ma quête, ma vie, mon âme pour celui qui quérira mon cœur. Seulement, il n’est pas encore venu, loin de là car, si j’entretiens nombreux rapports physiques comme le nôtre dans le cadre de mon travail ;  je n’y développe aucun sentiment. Cependant, j’aime mon clan, mes amis, mes frères d’armes, les rares individus qui osent se lier à ma cause et comme je vous l’ai dit précédemment, ils peuvent compter sur moi ; pour se battre ; pour piller ; pour abattre. La nature humaine mérite de mourir, de s’éteindre, tant elle est viciée. Je n’ai que peu d’empathie pour ceux que je considère comme des salauds. Pourtant, je suis à la frontière de l’hypersensibilité quand il s’agit de mes compagnons. Les marées de sels ravagent souvent mes pupilles, se pressent, dévastatrices, derrière mes paupières pourtant arides quand on me fait face.
- Donc, je n’ai que peu de chance de te séduire ? Autrement que pour nos ébats hebdomadaires ? Parle-moi de toi, au quotidien.
- Me séduire ? Je ne l’aurai point pensé mais, oui, tu n’as aucune chance malgré ton charme, tes mouvements chancelants et cette fébrilité qui t’est propre quand tu t’offres à moi… Au quotidien… je suis très effacé, distrait, il m’arrive souvent d’oublier des choses comme des rendez-vous pour le travail. Je suis impulsif, colérique et je dispose d’un certain sang-froid tout de même. Il ne faut guère me faire des misères car je pourrai me montrer dangereux. Et au lit, comme tu l’as découvert, j’ai cette bestialité propre aux pulsions animales qui me donnent ses envies de chair, de plaisir des chairs. Oh, je suis quelqu’un de très impulsif car… je résiste mal à mes pulsions. Dès qu’elles naissent en moi, je ferai n’importe quoi pour les satisfaire. Quant à mon côté distrait, il vient du fait que j’adore laisser mon imagination me bercer à de douces rêveries, passées, futures ou idylliques.
- As-tu des passions ? Des loisirs ?
- Trop peu mais, j’aime me battre, manier le sabre comme mon corps, manier mes poings comme mon sabre ; prendre des coups et en donner. En somme, je suis un type banal, pas plus intéressant qu’un autre si ce n’est pour mes rêves d’un futur égalitaire, mes desseins mais, chuuuut, il ne faudrait pas que d’autres le sachent. Trêve de cachoteries, en plus des cochonneries, sur le creux de l’oreiller.

L'HISTOIRE


300 mots.

LE JOUEUR


Pseudo : Hypallage
Âge : 22 ans
Comment avez-vous connu le forum : Top-site !
Votre présence sur le forum : Je réponds au jour le jour, deux jours maximum !
Êtes-vous un DC : Non !
Un Commentaire : Le contexte est vraiment sympathique ! J'vous love déjà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Appartenance: Tribu du Sable.
Origine: Palais de l'Est.
Âge: 33 ans.
Voir le profil de l'utilisateur




Zadiste
Chef de la tribu du Sable
Sam 3 Mar 2018 - 16:09
Bienvenue (officiellement) sur le forum !! ♥️
Haaa ! ça fait plaisir de voir que nos clics sur les top-site font leur œuvre xD !
Hâte de découvrir ton personnage, bon courage pour la rédaction de ta fiche !! : )

ps : Si tu es prostitué, tu peux travailler pour Selim, c'est mon DC (si ça peut aider à ton histoire) ! tongue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Appartenance: Clan des mers
Origine: une contrée lointaine
Âge: 27ans
Voir le profil de l'utilisateur




Kelig
Chef du Clan des Mers
Lun 5 Mar 2018 - 18:49
Ahhh enfin quelqu'un qui vient rejoindre mon clan! Bon courage pour la suite! Et si après ta validation tu veux rp n'hésite pas à me Mp pour qu'on s'organise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur




Le Djinn
Maître du Jeu
Sam 17 Mar 2018 - 9:59
Bonjour Edern,

Normalement (d'après le règlement), ta fiche devrait être terminée aujourd'hui,
As-tu besoin de plus de temps ? : )
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 18 Mar 2018 - 16:51
Hell-o !

Oui, désolé je me suis laissé submergé ces derniers temps.

Est-il possible de me laisser jusqu'à demain ? Je devrai pouvoir terminer ce soir !

Merci à vous. ^.^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur




Le Djinn
Maître du Jeu
Lun 19 Mar 2018 - 11:26
Bien-sur ! : )

On te laisse même une petite semaine !
Courage ! Courage ! ♥️

Hâte de lire ta fichette terminée ! ; )

-Z.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Appartenance: Tribu du Sable.
Origine: Palais de l'Est.
Âge: 33 ans.
Voir le profil de l'utilisateur




Zadiste
Chef de la tribu du Sable
Lun 26 Mar 2018 - 21:51
Toc ? Toc ?
Je viens aux nouvelles ? ^.^
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badiya :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages-
Sauter vers: