AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ouvert Depuis Août 2011 - Forum RPG YAOI - NC18

 :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Iswa

avatar





Invité
Invité
Jeu 10 Nov - 23:20

Prénom : Iswa
Fils de : Neihsse
Âge : 27 ans

Appartenance : Neutre, Né au Palais de l'Ouest
Métier/Occupation : Érudit/Philosophe ; Apothicaire

Physique : Dans le désert aride de Badiya, il faut avoir un corps de solide constitution. C'est sans conteste le cas de Iswa. Non pas qu'il est la carrure d'un mastodonte mais son corps s'habitue facilement aux fluctuations météorologiques du désert. D'une taille moyenne, la silhouette élancée, il a tendance à se tenir droit. Malgré une fine carrure il possède tout de même le physique de l'archer : ses épaules et son torse sont plus développés. Son nez en trompette s'accorde parfaitement avec une bouche mutine et des yeux rieurs. Ses cheveux sombres sont d'une banalité affligeante mais ses iris d'un bleu curaçao attirent le regard et peu savent s'en détourner.



Psychologie : Durant toute son enfance sa mère le berçait avec des contes de l'Ancien Temps. Elle lui avait d'ailleurs donné son prénom en l'honneur d'un ancien grand écrivain qui avait inventé tout un langage. De ce fait Iswa signifiait le Sage. Sa mère lui avait aussi transmis une grande nostalgie de l'Ancien Temps. En sortant du Palais il continua de lire les quelques Anciennes Histoires qui restaient.
A présent, il perçoit cette époque comme un monde où la technologie et le savoir prévalaient les capacités physiques, un monde où il n'y avait pas besoin de survivre mais simplement de vivre. Cette mélancolie le pousse parfois à vivre dans le passé plus que dans le présent et il peut passer à côté des simples petits plaisirs de la vie, son plus grand rêve étant sûrement de trouver des Livres Perdus ou des Reliques pré-Apocalyptiques.
Toujours une citation d'un Ancien aux lèvres, il excelle aussi en tant qu'herboriste et ses potions et baumes sont connus sur tout le continent.
Même si on peut le considérer seulement comme homme d'esprit, sa manipulation de l'arc lui permet de survivre lors de ses grandes expéditions. Pourtant, donnez-lui une épée et son habilitée se trouve envolée. Tentez de le battre au corps à corps et au bout d'un coup il se retrouve à terre. Iswa pallie ses faiblesses avec une rapidité et une endurance à toute épreuve ainsi qu'avec une agilité sans prétention aucune. Pourtant il sait très bien que face à un homme comme Zadiste, toutes ses capacités seraient inutiles.
Iswa n'est pas difficile à vivre mais quand il commence à philosopher sur le "pourquoi" du "comment" de la vie et de la mort, il vaut mieux le laisser seul avec ses pensées. Son humour est aussi très peu apprécié car tout aussi démodé que peut l'être le fusil.
Malgré son caractère un peu vieillot il peut être un allié de taille dans la forêt du Nord ou dans le désert lorsqu'il s'agit de trouver la plante nutritive ou pour guérir d'une morsure d'une petite bête venimeuse.



Histoire : Alors qu'il se baladait dans la ville de l'Ancien Temps, Iswa rentra dans une ancienne boutique miraculeusement encore sur pieds. Le fenêtres salies n'offraient que peu de visibilité mais il put distinguer des étagères qui étaient recouvertes de sable. Quelques machines métalliques y trônaient fièrement et Iswa s'en approcha lentement, comme pour évaluer la situation. Est-ce que les choses allaient exploser ? Allaient-elles se mettre en mouvement ? Il avança sa main et toucha. C'était froid, tout en contraste avec la chaleur du désert. Iswa prit l'une des choses dans ses mains et la trouva lourde pour sa taille. Il tenta de la mettre dans sa sacoche. Malheureusement elle était trop large, il la garda donc dans ses bras et repartit vers sa pseudo-auberge.

Assis à la chaise du bureau, Iswa fixait sa nouvelle acquisition d'un œil critique. Il était partagé entre la joie d'avoir trouvé un objet de l'Ancien Temps et la dubitation que lui évoquait cette étrangeté. Il en avait déjà vu dessiné sur des livres de l'Ancien Temps. Mais même au XXIème siècle il était rare de trouver des objets de ce genre et on en trouvait plus que chez certains Antiquaires.
Les touches rondes semblait attirer l'œil d'Iswa, et mû par une force invisible il les pressa. Un Tac raisonna dans la pièce et le jeune homme recommença l'expérience. A force d'appuyer, un cylindre partait sur la gauche, arrivé au bout un Ding aigu retentit. Iswa sourit et se décida de retourner à la boutique le lendemain.

Lorsqu'il sortit le Soleil n'était pas encore levé et la fraîcheur du désert faisait frissonner les épaules d'Iswa. Celui-ci avait prévu une lampe à huile mais la clarté restait tout de même misérable. Jadis, des petites ampoules offraient le double de ce qu'on avait avec une lampe à huile. Il soupira face à cette constatation.
Il pénétra dans le magasin qui était véritablement un capharnaüm mais Iswa ne se découragea pas et partit à la recherche d'un registre qui regrouperait tous les objets du magasin. Ce qu'il ne trouva point bien entendu, car autrefois tout avait été informatisé, chose inexistante en cette nouvelle ère. Pourtant il n'abandonna pas et ce fut dans la réserve qu'il trouva une sorte de manuel avec une image de la machine qu'il avait ramenée la veille. Le livre était accompagné de petites boîtes en carton. Dessus était écrit Carbon paper ou Printer's ink. Iswa traduit mentalement Papier Carbone et Encre de quelque chose. Sur le manuel d'utilisation on pouvait lire Typewriter , écrire... écrire quelque chose. Il lui semblait qu'il ne travaillait plus assez son anglais et il se dit qu'il devrait ressortir son vieux dictionnaire et des livres de W. Shèkespire.

Lorsqu'il rentra dans sa boutique d'Assima une semaine plus tard, Iswa ne s'occupa pas de ses commandes en retard et préféra s'attarder sur l'énigme Typewriter. Il commença par traduire le petit livre et lorsqu'il en comprit chaque petit mot il tenta d'utiliser la Machine à écrire. Il mit une feuille, il régla le chariot et commença à taper. Comme par magie les touches frappaient le papier et les caractères apparaissent au fur et à mesure. Iswa sourit jusqu'aux oreilles et se dit qu'écrire le registre serait bien plus amusant et surtout bien plus rapide. Il faudrait juste qu'il trouvât une alternative à ce papier carbone lorsqu'il en serait à court.

Ainsi, à tout juste 18 ans, Iswa trouva sa première Relique et chaque jour il passait au moins une heure sur son nouveau jouet. Il attendait impatiemment le prochain jour où il trouverait une nouvelle vieillerie.
Sa renommée grandit rapidement et sa vieille amie ne le quitta plus depuis, et il la regrettait chaque fois qu'il partait en expédition.

Joueuse : Maeena, 18 ans dans 3 mois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur




Le Djinn
Maître du Jeu
Ven 11 Nov - 19:33
Te voilà Validé, bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badiya :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages-
Sauter vers: