AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ouvert Depuis Août 2011 - Forum RPG YAOI - NC18

 :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etoa

avatar





Invité
Invité
Dim 20 Nov - 19:23
  • Prénom : Etoa.
    Fils de : Miltonia, il y a de ça des siècles, ce nom était celui d'une fleur.
    Âge : 34 ans que ce jeune homme parcourt la Terre, du moins ce qu'il en reste.
    Appartenance : Tribus des vents.
    Métier/Occupation : Conteur de vieilles légendes, charmeur de serpents à ses heures perdues ainsi que vagabond.

    Physiquement ? Tout d'abord, un corps qui n'est pas bien grand, à peine 1m65 pour une silhouette plutôt mince voir fluette à coté de d'autres hommes. Cependant, il ne faut pas prendre Etoa pour une petite chose fragile car, sous sa peau mat, cour des muscles secs, fins, servant plus à l’endurance, l'agilité et la souplesse, mais n'étant pas vraiment efficace en cas de combats rapprocher. Non, le vagabond serrait plus du genre habile à la course afin de mieux fuir ceux qui lui voudrait du mal, n'ayant aucuns répondant, encaissant difficilement. Pourtant, ses membres sont assez bien formé, heureusement n'est ce pas, avec de belles et grandes mains aux doigts effiler, les ongles étant abîmer, car, le jeune homme les ronges lorsqu'il réfléchi intensément ou quand il rêvasse. De part ses nombreux voyages sous le soleil, la peau d'Etoa est donc du genre bronzé, sans qu'elle soit vraiment noir, avec des cicatrices ici et là récolter au cour de sa vie, en plus des taches de naissances et grains de beauté. Son visage maintenant, celui ci est mince, avec des yeux verts, un nez petit et une bouches aux lèvres fines. C'est un visage plutôt expressif, qui peut facilement passer du rire aux larmes, contemplant le monde sans critique, sans haine pour les autres, même pour les hommes de la tribus des sables. C'est un visage souvent imberbe, bien que, quelque fois puisse s'y voir une fine barbe. L'entourant, de longs cheveux ondulés, noirs, attacher en une longue tresse tombant jusqu'au milieu du dos, laissant libre sa frange et quelques mèches, allant chatouiller sont front et ses joues. Niveau vestimentaire, Etoa aime à porter de solide habits de voyages, sans trop de couleur et d'une simplicité extrême, privilégiant plus le confort que la beauté, comme ses bottes de voyages en cuir qu'il possède depuis des années, elles sont un peut abîmer désormais. Enfin pour finir, l'on pourrait ajouter que le jeune homme aime à ce parer de bijoux en tout genre, comme des bagues, bracelets, colliers ou encore boucles d'oreilles. Ce ne sont pas réellement des objets de valeurs, les pierres n'étant pas précieuses, tout bêtement jolie, vertes le plus souvent. Il les transporte dans un sac qui ne le quitte jamais, ou est rangé d'autres affaires utiles, qui sont ses seuls richesses, il ne quitte jamais des yeux se sac, qui est pratiquement toujours passer en bandoulière à une épaule

    Psychologiquement ? C’est un vagabond sans attache, qui ne sent concerner par aucun bien matériel ou liens familiaux. Oh, ce n’est pas qu’il soi insociable, juste qu’il préfère ne pas s’attacher, histoire de ne pas se sentir déçu par la suite. Parce les gens, étant capable du pire comme du meilleurs, Etoa préfère ne pas trop s’en approcher, on pourrait prendre ça pour de la peur ou encore de la lâcheté, possible, il n’à jamais chercher à voir le fond du problème. Toutefois, si quelqu’un venait à lui parler, il ne fuirait pas comme une bête effaroucher en poussant de hauts cris, ce n’est pas non plus le genre, il parlerait lui aussi, capable de tenir une conversation, si celle-ci ne s’éternise pas ou si l’autre parle plus, préférant écouter pour sa part. Qui dit vagabond, dit grand voyageur, le jeune homme adore parcourir le monde, dans tout les sens, appréciant plus particulièrement découvrir de nouveaux paysages, lui inspirant de nouvelles histoires à contés. Car, à défaut d’être une personne très sociable, Etoa devient une toute autre personne lorsqu’il se met dans sa peau de conteur, ne voyant plus le publique (quand il y en à, cela peut lui arriver de parler seul), totalement transporter par son imaginaire, complètement percher, on pourrait presque croire qu’il est en transe dans ce genre de moment ; ce qui est également le cas quand il fait de minis spectacles en tant que charmeur de serpents. D’ailleurs, il apprécie ces animaux, les trouvant si fascinant, avec leurs couleurs chatoyantes et leur peau si froide, leurs yeux de morts. En dehors de tout ça, le jeune homme est d’une personne assez calme, pouvant ce montrer très vite agacer par de petites choses, montant dans les tours quand cela dépasse de trop ses limites. Cependant, ce genre de colères noires, sont rares, il faudrait vraiment le pousser à bout. Grand dormeur mais pas tellement porter sur la nourriture, pas rare qu’il passe de longues journées à rien faire, juste le plaisir de sentir la chaleur du soleil sur sa peau. Il aime aussi à observer les étoiles, s’imaginant que celle abrite d’autres mondes, une occupation aussi vieille que l’humanité. Que dire de plus ? Qu’il ne voue pas une haine particulière aux hommes des sables, préférant de loin rester neutre dans ce conflit, trouvant que la guerre ce n’est pas une réponse. Les armes le mets mal à l’aise, cela ne convint certainement pas à son tempérament.

    Son histoire : L’histoire d’une vie n’est pas forcement quelque chose d’évident à raconter, surtout lorsqu’il s’agit seulement de l’enfance et de l’adolescence. Parce que durant ces deux périodes, ce n’est guère obliger qu’il ce passe quelque chose d’intéressant qui vaut la peine d’être dit. Une enfance tranquille, une adolescence normal, pourquoi les détaillés ? Tout ce que je pourrais dire, est qu’Etoa découvrit son envie de conté des histoires en observant les étoiles la nuit, ce demandant si d’autre monde existaient, si d’autres hommes vivaient dans ces mondes, si d’autre jeunes garçons observaient eux aussi les étoiles dans un ciel étranger. Sa passion pour les serpents, survenus un jour où il lisait des histoires qui en parlaient justement, lui donnant l’idée de faire de même. Voila, que raconter de plus ?

    Evidement, il y a le jour ou il parti du palais, afin de prendre la route, de devenir une sorte de vagabond. Ce ne fut pas facile, comme n’importe quel changement de vie, au début Etoa éprouva beaucoup de peur, de regrets, voulant s’installer dans une tribu, celle des vents. Puis, au bout d’un moment, la vie de voyageur fini par le convaincre, au moins était il complètement libre. Conté des histoires, charmer des serpents, faire des rencontres éphémères, voila que cela lui plait énormément. Etoa ne sait avec exactitude ce qui lui arrivera dans les années à venir, qui le sait de toute manière ? Le monde est devenu si incertain, si dangereux également, mais ne l’était il pas déjà avant ? Le jeune homme ce pose souvent la question, en fin de compte, il se pose énormément de question sur son monde, ces questions étant une sorte d’engrais ou puiser ses idées pour les légendes qu’ils raconte, des histoires hautes en couleurs.

    Il ne connut aucun homme, du moins, n’eu aucunes histoires avec l’un d’eux, n’étant pas réellement intéresser. Un jour retourna-t-il au palais, participant à ce devoir de procréation, cela lui plut de toucher avec tendresse le corps d’une femme, il ne su jamais par la suite si cela apporta ses fruits ou pas. Aller savoir, un jour son fils serra dans l’un de ses publics, l’écoutant parler, rêvant des mondes et des créatures qu’il invente. Alors, à ce moment là le reconnaîtra-t-il ? Peut probable, mais une vie d’adulte est bien plus remplis, les années passant, les souvenirs de jeunesses devenant lointains jusqu’au jour il s’éteindront en même temps que le corps deviendrait pareil au sable …


    Une présentation rapide du joueur ?
    Joueuse de 24 ans qui aime beaucoup rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur




Le Djinn
Maître du Jeu
Ven 9 Déc - 12:54
Bienvenue, tu es Validé !

Toutefois prends garde à bien te relire. Il manque un petit mot par-ci par-là et tu confonds souvent infinitif et participe passé. Quand tu doutes, remplace ton verbe par 'finir' et tu verra vite s'il doit terminer par 'er' ou 'é'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badiya :: Oasis détente :: Les Archives du Forum :: Les Archives Des Personnages-
Sauter vers: