Ouvert Depuis Août 2011 - RPG YAOI - NC18
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Préambule :: Les personnages :: Les Fiches Des Personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Odazil

avatar

Feuille de personnage
Appartenance: Tribu du Sable
Origine: Palais de l'Est
Âge: 16 ans
Mer 17 Oct 2018 - 16:32


ODAZIL


Fils de : Anabiji
Âge : 16 ans
Appartenance : Esclave de la tribu Sable
Occupations : Anciennement apprenti guerrier, sert maintenant d’homme à tout faire en tant qu’esclave, que ce soit aider à la forge, faire la cuisine ou réchauffer le lit.

LE PHYSIQUE


Malgré sa petite taille du haut de ses 1m62, son travail à la forge a taillé sa silhouette pour lui faire des abdomens assez définis, et son ancien entraînement guerrier à rendue sa foulée vive et agile. Sinon, un petit nez retroussé, un menton pointu et des yeux noirs en amande aux cils épais forment ses principaux traits. Comme la majorité des adolescents sortant du Palais, la peau d’Odazil n’a pas encore vraiment connue le soleil et reste particulièrement pâle. Ajouté à cela que le jeune homme est naturellement roux de naissance, ce n’est pas pour aider à la production de mélanine. Son nouveau rôle d’esclave concubin a cependant complètement changé sa façon de s’habiller et de se présenter. Ses longs cheveux carotte portent désormais la couleur rouge foncée de la teinture au henné, ses yeux sont soulignés de maquillage, et ses vêtements sont constitués de plusieurs châles et tissus précieux dévoilant la peau et donnant l’impression qu’il a des hanches plus larges et féminines. Il peut d’ailleurs passer près d’une heure chaque soir à remonter sa coiffure en chignon complexe, couvrir ses paupières de couleur et enfiler sa tenue.

LE CARACTERE


Odazil est du genre impatient. Il veut que tout soit vite, immédiat, et ses mouvements précipités et hâtifs ne lui ont bien souvent apporté que maladresse. Déjà, cela en fait un piètre combattant car il oublie souvent de préserver sa garde en prenant des risques de plus en plus grands. Cela en fait aussi un piètre forgeron et cuisinier, ses gestes brusques et son incapacité à attendre assez longtemps lui ayant causé bien accidents. De même, comme il s’ennuie assez rapidement, il lui arrive d’être tête en l’air, ce qui n’est pas pour aider sa gaucherie naturelle. On pourrait aussi dire qu’Odazil est un peu écervelé, ne réfléchissant jamais à deux fois avant de parler ou de commettre un geste qui pourrait lui attirer des ennuis. Déjà que le fait d’être sortie récemment du Palais le rend excessivement curieux sur tout et totalement inconscient des dangers qui l’entoure ou des limites à respecter. Malgré tous ces défauts, Odazil reste foncièrement adorable de par son empathie et son désir de plaire aux gens en les aidants autant qu’il le peut… même si les résultats sont souvent mitigés. Sinon, l’adolescent adore tout ce qui est sucré, mais déteste le goût sûr du citron. Il a aussi une peur excessive de l’eau profonde et de l’immensité du désert, ce qui explique entre autre pourquoi il ne chercher pas à s’échapper pour regagner sa liberté.

L'HISTOIRE


Né dans le Palais de l’Est en même temps que sa sœur Uziji, c’est un vrai miracle que sa mère ait survécu à l’accouchement. Étant particulièrement superstitieux, les hommes de la tribu du Vent décidèrent ainsi de réserver Anabiji pour le même reproducteur en espérant que leur grande fertilité respective reproduirait pareil phénomène. Le géniteur en question, nommé Nodazil, était cependant un guerrier fort occupé par la guerre contre les tribus ennemies, et il fallut attendre près de onze ans avant que celui-ci ne consente à revenir au Palais pour exercer son devoir. C’est ce qui donna naissance, neuf mois plus tard, à une autre portée de jumeaux, à savoir la petite Enadiji et le petit Ejakoti. Probablement parce que sa mère possédait un titre particulier la protégeant de l’abus des hommes du Sable, l’enfance d’Odazil fut particulièrement paisible et heureuse, sa mère ayant tout le loisir de s’occuper de ses enfants avec amour.

Avec sa sœur comme meilleure amie, et les très jeunes jumeaux pour développer une sorte d’instinct presque maternel, il n’est pas surprenant que le jeune garçon ait développé un point de vue sur les femmes radicalement différent des autres hommes de la tribu. De ce fait, à sa sortie du Palais, il se fit la promesse de libérer mère, frère et sœurs de l’endroit pour les emporter au Palais de l’Ouest où ils seraient mieux traités. Histoire de mettre son plan à exécution, il commença un entraînement de guerrier pour devenir plus fort et affronter les périls du désert, mais son impatience pris le dessus bien au bout de seulement trois mois. Sans surprise, il fut pris la main dans le sac lors de sa tentative pour pénétrer discrètement dans le Palais, et condamné à l’esclavage. On souhaita d’abord le remettre à son géniteur, reconnu pour son caractère impitoyable, mais Nodazil avait malheureusement trouvé la mort au combat quelques semaines plus tôt. L’adolescent fut donc vendu au plus offrant, et c’est un forgeron qui se retrouva en sa possession.

Six mois plus tard, l’homme n’en pouvait plus des maladresses répétées du gamin à la forge et à la cuisine, et voilà que Odazil est à nouveau sur le marché…

LE JOUEUR


Pseudo : Odazil
Âge : 25 ans
Comment avez-vous connu le forum : Par un top 10 de forum yaoi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur




Le Djinn
Maître du Jeu
Lun 22 Oct 2018 - 21:06
Bonjour et bienvenue à toi !

Je viens de lire ta fiche et je dois avouer que j'ai quelques soucis avec l'Histoire. Je crois que certains points de contexte ont été mal interprétés.

- Les Palais sont totalement indépendants. En effet, ils ne sont pas gérés par les tribus, n'y appartiennent pas. Les Palais sont dirigés par des personnes qui y vivent, des femmes ou des eunuques. On ne peut donc pas réserver une femme à un seul homme. Cependant, Odazil est né à l'Est, dans un Palais où se joue le jeu des pots de vin. Vu comme ça, le père a pu payer pour se "réserver" la femme mais vu qu'il n'est pas revenu en 11 ans, il est peu probable qu'on ai tenu compte de son désir aussi longtemps.

- Peut-être était-ce seulement un rêve naïf de la part d'Odazil mais évidement, il est impossible pour une femme et des jeunes enfants de changer de Palais.

- Tu indique faire partie de la Tribu du Sable mais rien ne l'explique dans l'Histoire. Pour rappel, sortir du palais de l'Est ne prédestine à rien du tout, l'enfant aura simplement été élevé à la dure et ne saura probablement pas lire. Rien à voir avec l'allégeance.
Un peu de la même manière, à la fin de l'Histoire, Odazil est en vente. Sera-t-il donc en vente au début de ton jeu ou déjà au service de quelqu'un ? Car dans sa description physique, tu parle d'une vie de servitude qui n'a pas l'air d'apparaitre dans l'Histoire.

NB : C'est rare de connaître son père à Badiya. Ce n'est pas dans les mœurs de s'occuper du géniteur d'un enfant, qui reste avant tout l'enfant de sa mère. Il est donc peu probable que l'on ai cherché à le confier à son père avant de le condamner finalement à l'esclavage.

Voilà, voilà, désolée d'avoir fait si long mais je crois que je n'ai rien oublié ! Je t'invite à relire les contexte et surtout les annexes sur les villes et les tribus.

En attendant, je reste à ta disposition en cas de besoin. N'hésite pas à me contacter par MP.

C'était Sarab pour un peu de modération, à bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badiya :: Préambule :: Les personnages :: Les Fiches Des Personnages-
Sauter vers: